Interview exclusive : Sophie Gravel, patronne de Filosofia

Publié le par Pascal

Sophie Gravel, alias Sophie tout court, est une personnalité connue de notre petit monde ludique : patronne des éditions Filosofia, Sophie est également très proche de son "public", à travers ses nombreuses apparitions sur le forum de Tric-Trac.

TheNewLudo : On entend beaucoup parler de Filosofia cette année, et c'est tant mieux. Je vais donc essayer de poser des questions originales pour découvrir d'autres facettes de cette jeune boîte d'édition en pleine expansion.

Sophie Gravel : Tu sais, y’a tout plein de questions qui n’ont pas encore été posée :)

TheNewLudo : Sophie, en plus d'être la "patronne" de Filosofia, j'ai l'impression, à travers les différentes interviews et tes interventions sur le forum de Tric Trac (la fameuse Sophie tout court, c'est elle !), que tu es une vraie accro aux jeux de plateaux : tu confirmes ?


Sophie Gravel : Je confirme !  C’est pour moi une drogue.  Douce.  Mais une drogue quand même.  

TheNewLudo : J'ai également l'impression que pour réussir dans le petit microcosme du jeu, il faut avant tout avoir un passé de joueur : toutes les sociétés d'éditions qui montent en ce moment sont managées par des "gamers" : le risque n'est il pas de faire des choix subjectifs en fonction de ses propres envies, et non pas en fonction de la réalité du marché ?

Sophie Gravel : En fait, je crois qu’il faut avoir la passion du jeu, l’envie de publier ce qui nous plait et surtout, la sagesse de reculer devant un jeu qu’on pense qui va se casser la gueule, même si on a très envie de le faire connaître.  Bien sûr, l’inverse est aussi vrai.  Il faut être capable d’accepter de publier quelques biographies de Céline Dion (bestseller) - pardon Céline:(  - pour pouvoir se faire plaisir de temps en temps et de présenter quelques belles plaquettes de poésie.  Ça ne veut pas dire que les bestsellers ne sont pas de bons jeux !  Ca veut tout simplement dire que en tant que joueur, ce n’est pas nécessairement ce à quoi on joue avec ses amis le jeudi soir :)  Chez Filosofia, la poésie s’appelle Notre-Dame et plus récemment Dominion.  


TheNewLudo : Tu fais maintenant partie du cercle restreint des people du monde ludique : n'est-ce pas fatigant à la longue d'être constamment dérangé par les paparazzis en hélicoptère lorsque tu pars en week-end avec Martin chéri dans ta villa de Los Angeles ?

Sophie Gravel : Les people du monde ludique ?  Tu veux rire !  Je t’assure, personne ne vient me déranger les weekend assise sur mon tracteur dans mon champ de légumes.  

TheNewLudo : Comment expliques-tu le succès et la croissance fulgurante de Filosofia, par rapport à d'autres sociétés Françaises équivalentes, qui existent depuis bien plus longtemps, et dont on entend nettement moins parler ?


Sophie Gravel : Oula !  Faut te rassoir sur ta chaise !  Nous ne connaissons pas une croissance ‘fulgurante’ comme tu dis.  Si tu fais référence aux nombres de titres publiés, oui on a en fait beaucoup.  Mais nous ne faisons que de petits tirages.  

TheNewLudo : Trouves-tu encore le temps de jouer, avec l'essor de Filosofia ? Si oui, quels jeux pratiques-tu en ce moment ?

Sophie Gravel : Mes activités ludiques se limitent aux playtests des jeux sur lesquels nous travaillons et le soir à la maison avec le garçon, une petite partie de A toute vitesse, Montgolfière ou Pick Picnic.  

TheNewLudo : Quels sont les jeux que tu aurais aimé éditer (en dehors de mes prototypes ;-) ) ?

Sophie Gravel : Le Collier de la Reine parce que la mécanique offre/demande est sublime, Dominion en tant qu’éditeur original parce que ce jeu invente vraiment quelque chose de nouveau à mon humble avis, Tikal parce que ce fut mon premier grand jeu, et bien sur Jungle Speed pour me faire déranger par les paparazzis en hélicoptère assise sur mon tracteur dans le champs de légumes :)

TheNewLudo : Concernant l'activité de distributeur/traducteur de Filosofia, comment procédez-vous pour faire votre choix parmi la profusion de jeux sur le marché ? Vous les testez tous ? Vous ne travaillez qu'avec certains éditeurs ? Vous avez une ligne éditoriale précise ?

Sophie Gravel : Nous travaillons avec Komos, Alea, Hans Im Gluck, Eggertspiele et 2F-Spiele.  Chez eux, nous jouons à tout.  Chez les autres, ça dépend des goûts et des opportunités bien sur !  

TheNewLudo : Concernant la récente activité d'éditeur de Filosofia, quelle marge de manœuvre donnez-vous aux auteurs de jeux (intervention dans les choix des illustrations, modification des règles par Filosofia, …) ?

Sophie Gravel : Aucune :)  Sans blague, nous ne modifions aucune règle sans collaboration avec l’auteur.  Pour ce qui est des illustrations, nous leur présentons le travail accompli.  A ce jour, nous n’avons jamais reçu de commentaires négatifs à ce sujet.  Pourvu que ça dure  ! :)


TheNewLudo : J'attends avec une grande impatience la sortie de Pandémie en VF : peux-tu nous en dire un plus sur ce jeu coopératif très attendue ?

Sophie Gravel : Au moment ou j’écris ces lignes, les boites sont sur l’autobahn allemand, en route vers la France et la Belgique.  Vous devriez pouvoir vous pencher sur les graves problèmes sanitaires de l’humanité d’ici quelques jours.

TheNewLudo : Un petit scoop pour finir ?

Sophie Gravel : Je songe à me faire teindre les cheveux en vert pour la visite de Friedeman Friese à Montréal lors de la Fiesta Ludiq 2008.

TheNewLudo : Merci Sophie pour tes réponses, longue vie à Filosofia, et à très bientôt j'espère pour de nouvelles aventures ludiques !

Sophie Gravel : Merci à toi de t’intéresser à nous de cette façon.

Publié dans Interviews

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Les cheveux en vert.... Les paparazzis vont avoir du boulot pour retrouver Sophie sur son tracteur dans son champ ;-)
Répondre
D
Sympa cette interview...Longue vie à Filosfia et merci à Sophie Gravel d'être si proche des passionnés du monde ludique !
Répondre