CR 06/06/08 : Extension Piliers de la Terre

Publié le par Pascal

Huit mois que je l'attendais celle-là ! Depuis Essen '08, je voulais cette extension à mon jeu favori 2007, à savoir, l'excellentissime Piliers de la Terre. Et elle est là, et j'ai enfin pu tester, dans une configuration idéale à 5, ce petit bijou avec son extension.

Mais revenons au début : à l'origine, il y eu un très bon jeu appelé les Piliers de la Terre, tiré du roman éponyme. Jeu dans la veine de Caylus, mais avec un graphisme exceptionnel (n'ayons pas peur des mots), ce jeu avait, selon moi, un défaut majeur : le nombre de joueurs maximum, limité à 4. Selon d'autre, il avait d'autres défauts : des déséquilibres dans la valeur des cartes artisans et trop de hasard dans le tirage des contremaîtres.

Et puis, l'année dernière, l'extension 5-6 joueurs sort lors du salon Essen '08. Dans la foulée, Filosofia annonce que la VF sortira dans quelques mois. Et la voila, sortie depuis un petit mois, avec, cerise sur le gâteau, la petite extension incluse dans un numéro de Spielbox sorti entre temps.

A l'ouverture de la (fine) boîte, on se sent en terrain familier : un plateau complémentaire qui vient se greffer à gauche du plateau d'origine, de nouvelles cartes artisans et évènements, et les pions pour ajouter 2 joueurs supplémentaires.

Concrêtement, l'ensemble de ces éléments est dans la continuité du jeu de base, et après un rapide test, ils tiennent tous dans la boîte d'origine, en serrant un peu, ce qui fait économiser une précieuse place.

Les règles complémentaires se lisent en 10 minutes, et nous voila partis pour une partie découverte à 5 joueurs. Dans le groupe de ce soir, Simon ne connaît pas le jeu d'origine, François n'aime pas vraiment le jeu pour les raisons évoquées précédemment, Philippe M. n'a pas d'avis particulier, et Philippe U. et moi-même sommes très impatients.

Avec l'extension de SpielBox intégrée, il y a maintenant beaucoup de cartes, et certaines d'entres elles ne seront pas tirées de la partie et écartées du jeu, ce qui garantie une longévité importante.

Parmi les nouveautés apportées par le plateau complémentaire, de nouveaux emplacements :
- la possibilité d'envoyer ses ouvriers à la croisade pour marquer directement des points de victoire (de 1 à 2)
- une nouvelle possibilité pour les impôts, qui permet de percevoir la somme tirée au dé, au lieu de la donner
- un emplacement en France pour bénéficier des effets d'une carte artisan d'un adversaire (très intéressant, je vous le conseille)
- la possibilité pour un joueur de vendre ses ressources (et uniquement vendre), à un tarif supérieur à celui du marché
- un emplacement pour de nouveaux privilèges

Nous lançons la partie avec la classique première phase de récupération des cartes ressources et artisans. Il y en a un peu plus de disponibles avec l'extension, mais pas de rège nouvelle.
Puis vient le moment du tirage des contremaîtres dans le petit sac. Et la, une nouveauté bienvenue : le troisième et dernier contremaître de chaque joueur n'est plus tiré au hasard, mais est placé sur le bord du nouveau plateau, selon la logique : le premier joueur a jouer un contremaître jouera son troisième contremaître en dernier, et ainsi de suite, afin d'équilibrer le hasard. Ainsi, plus de risque qu'un joueur joue ses 3 contremaîtres avant les autres. Cette petite subtilité me semble la bienvenue, et vient contrer un des reproches qui était fait à ce jeu.

Rapidement, il apparaît également que les nouvelles cartes artisans changent singulièrement le poids de celles-ci. En effet, familier du premier jeu, je me suis rué sur la carte artisan qui converti le bois en or, seulement voila, il y a maintenant de multiples façons de faire de l'or : la nouvelle case impôt, la possibilité de vendre ses ressources en dehors du marché, le fait de pouvoir jouer la carte d'un autre, donc entre autres les fameuses cartes qui donnent de l'or. Concrêtement, je vois un avantage et un inconvénient à toutes ses nouvelles possibilité autour de la gestion de sonr or. Le gros avantage est d'équilibrer le jeu, mais l'inconvénient est de retirer un peu la tension qui existait autour de l'or : on faisait très attention à ses moindres dépenses, maintenant, ce n'est plus un problème de poser ses contremaîtres dès qu'ils sont tirés : cela favorise donc les joueurs chanceux tirés les premiers, puisque le prix à payer ne devient plus rédhibitoire !

 La partie se poursuit, avec des stratégies différentes :
- Philippe U. et François semblent apprécier pareillement le métal, en prévision des artisans de fin de partie, ainsi que le placement de leurs ouvriers à la croisade, pour des gains immédiats de points de victoire.
- Philippe M. mise sur le sable
- Simon joue la carte de la pierre, avec un nombre impressionnant d'artisans qui convertissent
- enfin, de mon côté, je suis également très intéressé par la pierre, et joue aussi très souvent la carte qui permet de jouer l'artisan d'un adversaire, pour mieux vendre mes pierres.

Je suis en tête depuis le début de la partie, mais je sens que Simon, qui joue pourtant pour la première fois, me rattrape de plus en plus avec ses pierres .... Il commet cependant une gaffe (de débutant, justement) en fin de partie en prenant un artisan pas si rentable que ça pour lui, et en me laissant la possibilité de poser un de mes contremaître sur le fameux emplacement qui permet de jouer une autre carte artisan !

Finalement, j'emporte la partie à 4 points de Simon et de Philippe U. Ce dernier est remonté sur le dernier coup, avec une conversion massive d'or en points de victoire (8)
Philippe n'est pas loin derrière avec 40 points.
Enfin, François termine bon dernier, en ayant ralé toute la partie sur le côté chance du jeu ....

Au final, une partie découverte un peu déroutante : je pensais que le jeu permettait surtout de jouer à 5 ou 6, mais en fait, la grande nouveauté est qu'au-delà de renouveler cet excellent jeu, il en change vriament la donne : la valeur des cartes étant maintenant très différente, en particulier l'aspect or évoqué ci dessus,on a presque l'impression de jouer à un autre jeu. Nos repères classiques nous trompent, et je pense qu'il faut bien encore 2 parties minimum pour se re-familiariser avec les nouvelles subtilités apportées par le jeu.

En tous cas, je ne regrette pas mon achat, et cela relance mon intérêt pour ce grand classique.

Bilan de la partie :

Pascal (Bleu) : 50 points
Philippe U. (Jaune) : 46 points
Simon (Rouge) : 46 points
Philippe M. (Vert) : 40 points
François (Orange) : 39 points

Note du jeu : 18/20


Publié dans Comptes rendus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> Salut à tous!<br /> Je recherche désespérément ce jeu !! L'extension est en rupture de stock... Des pistes pour une fan du jeu ??<br /> Écrit le 19/11/10<br /> <br /> <br />
Répondre
F
Coucou !<br /> T'es dur Pascal, j'ai bien tenté de pas trop ralé...mais j'ai forcemment eu quelques éructations !<br /> Mais quel jeu de choune totale ! On joue 2 2-30 pour au final se faire carroter sur une sortie tardive d'artisans !<br /> Pour faire contrepoids à la notation totalement arbitraire de Pascal qui ne tient pas compte de ses p'tits camarades ;)), je mettrais perso : 09/20...car le jeu est bo !
Répondre
C
Très bon commentaire et résumé comme à l'habitude ! <br /> Merci pascal pour cette partie détaillé ... je ne l'ai pas testé encore, mais je suis comme toi un grand fan des Piliers de la terre ... <br /> Je mettrais sur mon blog une partie test de l'extension ... Arf tu m'as donné envie ... Chérie t'aurais pas .. euh 40 euros ! :)
Répondre
P
<br /> Merci Christophe, mais tu sais, tu peux la trouver pour 22 euros, cette extension indispensable ... ;-)<br /> <br /> <br />