CR 27/01/08 : La guerre des moutons

Publié le par Pascal

undefinedJ'ai profité de ce dimanche matin pour ressortir de ma ludothèque un petit jeu auxquel je n'avais pas joué depuis fort longtemps : la Guerre des Moutons.  L'âge de mes enfants me permet maintenant de les initier à ce type de jeu, et c'est avec plaisir que je commence à leur expliquer les règles.

Celles-ci sont simples, et nous attaquons rapidement.

Le pitch du jeu : Vos moutons paissent en paix, et vous essayez d'avoir l'enclos le plus grand. Mais gare au loup !

Sur cette base minimaliste vient se greffer de jolis graphismes sur les tuiles, représentant des moutons de quatre couleurs différentes. Chaque joueur doit créer l'enclos le plus grand pour sa couleur de mouton, sachant que seuls les enclos fermés comptent. De même, peu importe le nombre d'enclos que vous allez créer puisque seul le plus grand comptera au final.

A son tour, le joueur doit poser une tuile, en faisant correspondre les bords avec les tuiles dejà posées, et ainsi il doit constituer son enclos, tout en empêchant ses adversaires de faire de même.

undefined Pour gêner son adversaire, plusieurs méthodes :
- fermer un enclos adverse pour l'empêcher de devenir plus grand que le sien,
- placer une tuile loup sur une forêt adjacente à l'enclos de l'adversaire,
- placer des tuiles à côté de l'enclos adverse de façon à gêner l'autre joueur dans sa pose de tuile, puisqu'il faut qu'elle corresponde à celles adjacentes : plus il y a de bords à faire correspondre, et moins il existe de tuiles, donc cela peut devenir mission impossible pour un joueur de trouver la bonne tuile, sachant que celle-ci sont piochées au hasard dans un sac,
- étendre un enclos adverse vers la fin alors que celui-ci ne dispose de presque plus de moutons de sa couleur, pour qu'il ne puisse jamais le cloturer !


Au début de la partie, il y a un léger suspens car les couleurs de chaque joueur sont inconnues, donc impossible à ce stade de les bloquer sans savoir la couleur des moutons de chacun.
Cependant, ce suspens est de courte durée, car très rapidement, les joueurs sont obligés de révéler leurs intentions.

undefined A partir du moment où cela devient évident, il est possible de "déclarer" officiellement sa couleur, ce qui permet la pose d'une tuile 4 moutons, et permet également de rejouer.

Une des subtilités du jeu, sur laquelle j'ai largement joué, consiste à placer des tuiles pour les faire correspondre avec un maximum de bords. Concrêtement, cela va de 1 à 4 bords, et suivant sa pose, le joueur récupère autant de tuiles qu'il a fait correspondre de bords. Ainsi, un joueur qui fait correspondre sa tuile avec 3 autres tuiles du plateau récupère 3 nouvelles tuiles, ce qui lui donne plus de possibilités pour les tours suivants. En plus, chaque tuile est double face, avec des dessins différents sur chacune, ce qui augmente encore les possibilités de pose.

J'ai évidemment abusé de cette stratégie face à mes enfants, et ils n'ont embrayé qu'à mi-partie, ce qui m'a donné de l'avance. D'un autre côté, ils se sont aussi ligués contre moi, ce qui ne m'a pas facilité la tâche.

En particulier, Laetitia a placé une tuile avec forêt sur mon enclos, dans l'optique de placer un loup juste après. Heureusement, j'avais un chasseur en réserve, ce qui m'a permi de parer son coup.

Par la suite, les enfants ont cherché à bloquer mon enclos pour m'empêcher de le finir, mais j'ai quand même réussi à le fermer in extremis.

Antoine, plus prudent, à fermé le sien en premier pour ne pas être gêner. Le problème dans ce cas est que son enclos était trop petit (16 moutons), pour véritabelemnt nous inquiéter.

Laetitia a joué plus risqué en essayant de me concurrencer, j'ai alors cherché à bloquer aussi son enclos, mais elle a également réussi à le fermer.

Au final, je remporte la partie, sans avoir été véritablement inquiété.

Ce jeu est un très bon apéritif, et les enfants ont aimé. Cependant, les stratégies possibles sont très limités, ce qui réduit d'autant sa durée de vie. A sortir de temps en temps, donc, pour ne pas se lasser définitivement.


Bilan de la partie :

Pascal (Rose) : 26 moutons
Laetitia  (Noir) : 20 moutons
Antoine (Bleu) : 16 moutons

Note du jeu : 14/20

Publié dans Comptes rendus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article